Venez tout savoir sur le gaz de schiste et devenez incollable grâce à le-gaz-de-schiste-non.fr

Une toute nouvelle alternative de fracturation hydraulique est mise en place sans que personne la supplante à ce jour. A priori, la fracturation hydraulique à l’eau se définit comme étant une technique répandue de fracturation dans les formations géologiques ayant une faible perméabilité. En l’occurrence, le système consiste à injecter à haute pression un type de fluide composé d’eau provenant des couches rocheuses. Suite à des restrictions en 2011, la recherche de nouvelles alternatives reste un défi pour les opérateurs pétroliers. Cela permettra d’extraire des hydrocarbures non conventionnels tels que les pétroles de schiste ou encore les gaz. Pourtant, les nouvelles alternatives ont à la fois un enjeu dans le domaine environnemental et un enjeu économique pour les opérateurs dans ce secteur. L’avenir de ces nouvelles alternatives dépendra des recherches des opérateurs concernés.

 

Un enjeu sur l’énergie

 

Interdit depuis le 13 juillet 2011, la recherche de nouvelles alternatives est devenue un défi pour tous les concernés. D’une manière ou d’une autre, ce concept est étroitement lié à la production et au développement de l’énergie. Apparemment, une technologie de fracturation adaptée serait plus écologique, plus économique, plus sûre et plus efficace. Elle concerne également un enjeu énergétique considérable pour le pays. En principe, la fracturation a pour but de rouvrir ou du moins créer artificiellement un réseau de fissures ou de fractures de petite taille, et ce dans un intervalle ciblé ou autour d’un puits de forage. En revanche, aucune des technologies alternatives développées ne peut être considérée comme étant parfaite sur tous les points. La meilleure solution dépendra généralement de plusieurs paramètres et caractéristiques, ainsi, le gisement sera également pris en compte dans tous les calculs. Il faut également préciser que l’emploi technique de fracturation ne se limite aucunement à l’exploitation d’hydrocarbures conventionnels. L’avenir de l’exploration et l’exploitation repose sur la recherche de nouvelles alternatives de fracturation ne proposant aucun risque environnemental.

 

Une maîtrise des risques dans l’avenir

 

Ces techniques sont à prendre en compte, car elles peuvent causer des risques dans un avenir proche. Un rapport de l'OPECST établi en 2013 met en avant tous les risques environnementaux étroitement liés à la fracturation hydraulique. Suite à ce rapport, la recherche de nouvelles alternatives est devenue un défi pour tous les opérateurs dans le domaine. Plusieurs acteurs majeurs commercialisent certains services de fracturation. Par ailleurs, le rapport d’étape analyse également les modalités techniques d’exploitation et d’exploration des hydrocarbures. Le rapport précise également que les opérations concernent la sécurité d’approvisionnement et permettent de réduire la dépendance énergétique tout en stimulant la croissance économique. Plusieurs acteurs dans le domaine prennent le défi de rechercher de nouvelles initiatives, des acteurs comme les opérateurs pétroliers, les laboratoires ou encore les sociétés de services pétroliers.

 

 

 

le-gaz-de-schiste-non.fr

MENTIONS LEGALES

Design and edit by le-gaz-de-schiste-non.fr - 2017 Copyright